Le nouvel an des arbres

Le nouvel an des arbres

Je souhaite partager avec vous cette journée particulière du 31 janvier avec d’une part cet événement phénoménal dans le ciel qu’a été la « BLUE MOON », évènement qui ne se reproduira à nouveau qu’en 2037 et d’autre part le nouvel an des arbres, le départ de l’ascension de la sève.

Blue blood moon 2018

La Lune, symbole féminin puissant, invite à plus de respect, de paix et d’amour dans le monde. Nous le voyons par cette prise de parole massive des femmes aujourd’hui pour plus d’amitié saine et de relations bienveillantes.

Savoir que la tradition juive est basée sur la lune, et non pas sur le soleil, et que la fête juive appelée le Tou Bichvat tombe cette année un 31 janvier, le même jour que ce phénomène cosmique, est pour moi interpellant.

Cette fête juive s’appelle aussi le nouvel an des arbres, car c’est une fête qui célèbre le renouveau de la nature. La montée de la sève dans les arbres s’amorce autour de cette date du 31 janvier.

Nous faisons certes partie d’un règne supérieur par la parole mais c’est quand même de ce règne végétal que nous dépendons tous pour exister et vivre.

Savoir que les arbres sortent de leur sommeil hivernal pour préparer la naissance de nouvelles feuilles et de nouvelles fleurs pour le printemps prochain. C’est la vie et c’est magique.

Cette fête du nouvel an des arbres m’émeut beaucoup. J’adore le symbolisme de l’arbre de vie que nous sommes tous. Mais je me souviens aussi de mon enfance à Maurice, avec toutes les joies et toutes les peurs que j’ai vécues dans les forêts et les bois mystérieux et fascinants sur ma petite île volcanique. Je ramassais des branches séchées. Je fabriquais des fagots que je portais sur ma tête en faisant 6-7 km à pieds nus dans la montagne « Corps de garde » au bas de laquelle se trouvait notre case. Oui, la nature, j’ai appris à l’observer avec beaucoup d’humilité, à chaque instant, pour mieux la connaître, à chaque fois un peu plus,… pour toujours.

Dans la nature, les arbres sont notre soutien indispensable pour que notre âme puisse faire son expérience terrestre. Ils sont apaisant, ressourçant, et nécessaire à notre respiration, à notre subsistance et nous aident à communiquer avec notre partie invisible, notre âme.

Leurs enseignements sont toujours aussi précieux et existentiel pour moi et pour toute notre communauté humaine.

Person Holding Seedling of Plant

Je comprends l’importance des racines de notre arbre de vie. Comme nous, en hiver, ils doivent faire leur retour sur eux-même avant de revenir avec cette nouvelle sève, ce nouveau sang pour nourrir les nouvelles branches, bourgeons, fleurs et fruits pour nous éveiller et nous émerveiller toujours durablement. « Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver » (Khalil Gibran)

Chaque être a besoin de ses racines, d’un passé pour grandir, s’épanouir et vivre pleinement. Soyons dans cette énergie ascendante.

Prenons soin de nos bourgeons, branches, feuilles, fleurs et fruits aussi.

Gratitude à tout cet univers végétal qui évolue sans faire de bruit à nos côtés et qui nous donne de façon inconditionnelle leur amour.

MERCI D’ÊTRE NOTRE RESPIRATION

MERCI D’ÊTRE DANS NOTRE INTERIEUR

MERCI DE TOUT TON PARFUM DE VIE

MERCI DE NOUS APAISER

MERCI DE TON SILENCE DIVIN

MERCI DE NOUS RASSEMBLER AUTOUR DE TOI

MERCI DE NOUS NOURRIR SPIRITUELLEMENT ET ENERGITIQUEMENT

La Santé est en toi, crée ta santé.

       Roselyne Marianne

 

Poivrons jaunes farcis au carry de lentilles corail

Poivrons jaunes farcis au carry de lentilles corail

Recette pour deux personnes

Ingrédients

  • 2 poivrons jaunes – 1 petit oignon

  • 80 gr de lentilles corail

  • Une petite boîte de purée de tomate de 70gr

  • 2 càs d’huile d’olive + ail+ gingembre+poivre

  • 1 càs de curry + une pincée de graines cumin et de coriandre

  • 3 branches de coriandre fraîche

  • Un peu de parmezan rapé

Préparation

Laver et couper les poivrons en deux en veillant à conserver la tige verte.

Saupoudrer de curry et badigeonner d’huile.

Mettre au four dans un plat recouvert d’un papier sulférisé. Laisser cuire à 180° pendant environ 20’ et laisser au four le temps de préparer les lentilles.

Pour les lentilles les laver.

Mettre, dans une poêle chauffée au préalable, l’huile et l’oignon émincé, le cumin et la coriandre écrasés (ou en poudre), puis l’ail-gingembre (écrasés au préalable dans un pilon). Ajouter les 70gr de purée de tomate. Bien mélanger. Puis ajouter les lentilles progressivement. Verser le curry dilué dans un verre d’eau. Laisser cuire le tout, doucement, maximum 20’.

Finaliser le plat en remplissant chaque demi poivron avec les lentilles coral. décorer en saupoudrant de parmezan et en déposant les branches de coriandre fraîche.

ASTUCES & CONSEILS :

  • Commencer par laver et mettre tremper vos lentilles le temps de préparer les autres ingrédients ;

  • Couper les poivrons en commençant par la tige pour la préserver ;

  • Vous pouvez ajouter une ½ petite pomme de terre ou patate douce coupée en petit dés avec les lentilles pour mieux le lier l’ensemble, si vous le souhaitez.

POURQUOI J’AIME CE PLAT :

  • Pas cher et facile à préparer ;

  • Peut être préparé la veille et repasser dans un four chaud avec un papier sulfurisé ;

  • Avec les lentilles, c’est un plat complet ;

  • Pour les couleurs jaune du poivron, orange des lentilles corail verte de la coriandre fraîche et blanche du parmezan rapé ;

  • Un plat en famille ou entre amis toujour délicieusement agréable et chaleureux ;

  • Le parfum de piment que ça dégage sans être fort ;

  • C’est un vrai soleil, une poignée de lumière dans l’assiette qui va illuminer notre intérieure pour plus de légèreté et de santé.

Risotto créole à la betterave rouge

Risotto créole à la betterave rouge

Recette pour deux personnes

Ingrédients

  • 80 gr de riz thai blanc et 10 gr de riz complet

  • 1 betterave rouge moyenne

  • 1 petit piment rouge entier

  • 1 oignon rouge

  • sel+ poivre + 2càs d’huile d’olive

  • 1 gousse d’ail + 3cm de gingembre

Préparation

Mettre dans une casserole chaude l’huile et le ½ oignon émincé. Ajouter ensuite ail et gingembre et puis la bettrave coupée en dés.

Intégrer au fur à mesure le riz et rajouter 2x50cl d’eau. Laisser cuire à feu doux pendant 15 minutes en mélangeant en permanence le riz. Rajouter 2-3 càs d’eau si besoin.

ASTUCES & CONSEILS :

Vous pouvez laver le riz et le mettre tremper ½ heure avant pour réduire le temps de cuisson.

Avant de l’utiliser, faites chauffer un peu d’eau dans votre casserole pour qu’elle soit à la bonne température ainsi les aliments cuiront en douceur.

Faire de tous petits carrés de betterave pour facilter la cuisson.

Choisir une casserole à fond épais si possible et toujours la prendre suffisamment grande pour voir les aliments se transformer à l’aise et s’épanouir.

POURQUOI J’AIME CE PLAT :

  • Pour sa douceur, sa couleur rouge vif et surtout son apport nutritionnel qui fera du bien à nos cellules et facilitera leur renouvellement ;

  • Pour la rapidité de préparation et de cuisson ;

  • Parce que c’est un plat qui plaît aussi bien aux enfants qu’aux adultes ;

  • Parce que c’est pas cher.

Tian créole aux racines d’automne

Tian créole aux racines d’automne

Recette pour deux personnes

Ingrédients

  • un petit panais

  • trois demies betteraves de couleurs différentes

  • un petit oignon rouge

  • un topinambour

  • un demi blanc de poireau

  • une tomate

  • un petit poivron

  • un bout de gingembre, deux gousses d’ail, deux càs de Tamari, trois càs d’huile d’olive, poivre

Matériel

Un plat pour 4 personnes allant au four

Une forme inox carrée ou ronde pour l’esthétique.

 

Préparation :

“Laver – Couper – Cuire – Présenter – A table”, le tout en une demi heure

Une fois lavés couper les racines et les légumes en lamelles d’un demi-centimètre ou moins cela au couteau ou à la mandoline.

Mettre dans le plat, ajouter Tamari et huile d’olive et assaisonner

Pourquoi j’aime ce plat ?

Pour toutes ses qualités nutritionnelles qui boostent notre système immunitaire. Son apport en fibres et vitamines qui retardent le vieillissement. Sa capacité à régulariser le taux de glucose dans le sang et l’inflammation chronique de notre corps.

Mais surtout parce que c’est chaleureux, coloré, savoureux et stimulant pour tous nos sens.

Quand et où je l’utilise ce plat ?

Quand je reçois des personnes qui cultivent la joie comme moi et qui aiment la vie dans toute sa simplicité. On rit et on s’amuse pour tout.

Quand j’ai une heure en tout et pour faire un repas agréable et plein de saveurs santé.

Je prépare un tian la veille pour l’associer le lendemain avec une salade verte de saison, une satini créole de saison, une purée de patates douces.

Quand je suis invitée chez mes enfants ou amis à une soirée participative.

C’est le plat qui réunit très confortablement tout le monde quelques soient nos habitudes alimentaires ou notre philosophie de vie. Il trouve toujours sa bonne place, au bon endroit et au bon moment. Il nous ouvre sur une infinie de possibilité. Une fois goûté il ne laisse personne repartir sans être plus heureux.

 

 

 

Créer sa santé avec l’énergie des saisons (automne)

Créer sa santé avec l’énergie des saisons (automne)

 

Créer sa santé, c’est accepter et accueillir la Nature dans ces changements avec humilité et gratitude.

Qu’on le veuille ou non, qu’on le reconnaisse ou pas les saisons ont une influence dans notre vie au quotidien.

C’est normal de dormir plus l’automne et l’hiver qu’en été quand la lumière nous sort du lit. C’est normal d’être plus enrhumé, plus encombré en automne parce que l’automne c’est la sphère respiratoire que l’on soigne.

L’été c’est l’énergie masculine, le Yang qui mène la danse. En automne il passe tout doucement la main à l’énergie féminine, le Yin, pour nous inviter à nous poser et à prendre soin de notre Intérieur biologiquement et émotionnellement.

Dans ce passage il y a souvent un petit flou déstabilisant. Notre travail ne change pas mais les saisons changent en nous prenant parfois de court.

C’est la fatigue, le manque de sommeil, le manque de repos. Les journées sont courtes, la lumière et la température baissent et la dépression saisonnière peut nous affecter. Bref notre corps a beaucoup de mal à se réaligner. Le sourire, la joie de l’activité et la lumière de l’été nous manquent cruellement.

Mais voilà le temps fait ce qu’il a à faire sans tenir compte de nos états d’âmes.

Pour se comprendre et prendre soin de soi rien de telle que la nature. La nature est une source et une ressource existentielle pour vivre une vie harmonieuse.

En automne comme dans toutes les saisons il y a un ordre et une structure. Les feuilles jaunissent, tombent. La sève descend de plus en plus profondément et là c’est le moment d’élaguer, de couper, de changer de place l’une ou l’autre végétation et de planter, replanter. Bref, il y a de quoi faire si on veut voir de belles choses s’épanouir le printemps et l’été prochains.

C’est le moment aussi des bilans, des inventaires. C’est surtout sur le plan émotionnel que le grand tri doit se faire.

L’énergie Yang perd de la vitesse. Son allure est ralentie pour permettre cette transition avec l’énergie féminine Yin.

Cette énergie nous amène progressivement à nous poser et à regarder ce que l’été nous a fait vivre ou pas, en bien ou en moins bien. Les obstacles, les freins, les frustrations…bref elle met de l’ordre avec amour avec notre accord pour un meilleur avec la vie.

Il nous faut du courage et de la sincérité avec nous-mêmes pour ce rendez-vous intime. Si on veut manger des fraises et se raconter des histoires on peut et on trouvera ces fraises… Mais on peut aussi accepter les conseils de la nature et ce qu’elle nous donne en cette saison pour un plaisir authentique et durable.

La nature ne fait rien brutalement. C’est avec douceur qu’elle nous emmène d’un changement à l’autre en nous disant ce qu’il faut pour notre corps, notre esprit et notre âme.

Ce que je vous propose

Une promenade dans les bois en observant la beauté des arbres et en les touchant pour sentir leur peau. Respirer une belle poignée de terre si vous avez un jardin, sentir l’air froid sur votre visage, sur vos mains. Ecouter la voix de notre silence intérieure avec les oreillettes de notre cœur. Le tout dans une respiration unifiante et posée pour plus de cohérence cardiaque.

Tian créole de racines d’automne est ma recette de ce mois avec la corbeille saveurs créoles : des racines avec son poireau, ail, gingembre, oignon, piment… Le poireau fortifie le Yang , tonifie le fonctionnement des glandes surrénales. L’ail et le gingembre favorisent la circulation et stimulent l’énergie. Ma recette est en adéquation avec la saison pour un bel équilibre saveurs, couleurs et odeurs.

Pour acceuilir et recevoir l’esprit et l’énergie des saisons, cela demande une préparation et un engagement.

C’est pour cela que j’ai mis au point le service coaching au travers des corbeilles saveurs créoles bio avec son abonnement annuel. Chaque mois une corbeille virtuelle de légumes et de fruits de saison à constituer, une recette créole vegétarienne à expérimenter, une vidéo pour vous guider et une feuille de route avec des explications et des conseils pour vous inspirer.

N’attendez pas. Abonnez-vous.

Que votre intérieure soit riche et source de vie.

                                                     Roselyne Marianne

X
X